Séance de sensibilisation des élus locaux et les populations de la zone Pendjari sur la transhumance

Gouvernance / Séance de sensibilisation des élus locaux et les populations de la zone Pendjari sur la transhumance

17-11-2018 à 19:11:03

Natitingou, 17 Nov. 2018 (ABP)-Dans le cadre de la tournée statutaire du préfet Lydie Déré Chabi Nah, les élus locaux et les populations des communes de Matéri, Cobly, Tanguiéta, Toucountouna, Boukoumbé et Natitingou, ont été entretenues, par le chef service de la réglementation et du contrôle de la direction départemental de l’agriculture de l’élevage et de la pêche de l’Atacora Mohamed Youssouf Fara, sur les textes et lois sur la transhumance et surtout, sur les avantages d’une cohabitation pacifique entre éleveurs et agriculteurs.

Aussi bien à Matéri, qu’à Cobly, Tanguiéta, Toucountouna, Boukoumbé et Natitingou, Mohamed Youssouf Fara, s’est voulu ferme sur les textes et lois nationaux et régionaux qui retracent le cadre légal de la transhumance au Bénin.

Le code pastoral, voté cette année par l’assemblée nationale n’étant pas encore promulgué, le communicateur s’est fait le devoir de décortiquer à ces acteurs communaux, la loi n°87-013 du 21 Septembre 1987, portant réglementation de la vaine pâture, de la garde des animaux domestiques et de la transhumance en république du Bénin, en mettant un point d’honneur sur les articles 2,3 et 5 de ladite loi.

Au niveau régional, il a insisté sur l’accord relatif à la réglementation de la transhumance entre les pays de la communauté économique du étail et de la viande (CEBV) de Mars 1999, ratifié par le Bénin et la décision de la CEDEAO en 1998.

Tout au long du périple, Mohamed Youssouf Fara, est aussi revenu de long en large sur les avantages sociaux, économiques et culturels de la cohabitation pacifique, entre les deux communautés, notamment le brasage interculturel, la mobilisation de ressources financières par les mairies, et la régénération des sols.

« L’anticipation dans la résolution pacifique des conflits, qui peuvent subvenir lors de la coexistence dans le même terroir doivent guider chaque partie prenante. Lorsqu’on vit ensemble, on ne peut éviter les problèmes, mais nous devons par la patience et le bon sens, gérer les contraintes qui sont liées à cette cohabitation », a conseillé à chaque étape de la tournée, le chef service de la réglementation et du contrôle de la direction départementale de l’agriculture de l’élevage et de la pêche.

Précisons que le thème principal de cette tournée qui prend fin mardi prochain est « Cohabitation pacifique entre éleveurs et agriculteurs ».



ABP/IM/CG
Revue de presse

La réalisation des projets d’aménagement routier inscrits dans le programme d’action du gouvernement (PAG) émerveille les populations

24-02-2020
Cotonou, 24 fév. (ABP) - Le lancement des travaux de la route Wadon-Adjarra-Porto-Novo, la sortie médiatique du ministre de la communication et des postes, Alain Oroula et l’adhésion de l’honorable Séfou Fagbohoun...
Agro-business
Opinion

Prof. Albert Tévoédjrè: Un ami fidèle de l’ABP (Par Joseph Vodounon Djodo)

07-11-2019

Par: Prof. Albert TEVOEDJRE
La bio-bibliographie de l’homme est si vaste et riche qu’on peut en oublier des éléments pourtant importants. Il est des hommes...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions