2096 enfants connus victimes du trafic dans cinq communes de l’Atacora

Société / 2096 enfants connus victimes du trafic dans cinq communes de l’Atacora

04-06-2021 à 13:06:42

Boukoumbé, 04 Juin 2021 (ABP)-Le chargé de programme de l’Ong Fee-Développement, Etienne Yao, dans une communication présentée lors de l’atelier de réflexion sur la mobilité clandestine et  l’exploitation des enfants, a indiqué que, 2096 enfants,  pour  les quelques cas identifiés parmi les milliers qui passent inaperçus, ont été victimes du trafic en 2020 dans 5 communes de l’Atacora.

A la lumière des chiffres présentés lors de cette communication, la commune de Kouandé vient en tête de ce triste classement du trafic des enfants avec 794 cas. Elle est suivie de celle de Matéri avec 646 cas. La commune de Pehunco s’illustre négativement avec 286 cas. Toucountouna vient en quatrième position avec 230 cas et Cobly ferme la manche avec 140 cas.

Ces chiffres qui montre une montée drastique du phénomène et qui interpellent tous, a confié Etienne Yao, sont largement inférieurs, aux enfants qui passent inaperçus dans ces communes et même dans les autres du département.

« Les techniques utilisées par les trafiquants sont souvent l'escroquerie morale et matérielle des parents par l'usage du mensonge, le don de pacotilles ou d'une somme d'argent versée pour faire miroiter aux parents un avenir meilleur tant pour l'enfant que pour eux-mêmes », a-t-il expliqué.

En plus de ces techniques, il a aussi évoqué d’autres manœuvres, telles que, les enlèvements d’enfants, le détournement de mineurs, les mariages d’enfants, l’utilisation de convoyeurs et d’entremetteurs.

Plusieurs causes, soutient le chargé de programme, sont à l’origine du phénomène. Sur le plan sociologique, il a entre autres, énuméré, la dérive de la solidarité familiale, la dévalorisation des valeurs traditionnelles (l’enfant était considéré comme un trésor), l'éclatement des familles traditionnelles, l'analphabétisme, l'ignorance, le désir de l'enfant de sortir de son environnement et la méconnaissance des droits de l’enfant.

« Les enfants victimes de traite sont généralement issus de parents pauvres qui, par crainte de la misère et ne disposant pas de moyens suffisants pour nourrir toutes les "bouches" à leur charge, se trouvent parfois contraints d'accepter ou de se livrer à n'importe quel acte pour se procurer de l'argent », a fait savoir le communicateur, parlant des causes économiques.

Comme facteurs favorisant la pratique, Etienne Yao, a aussi évoqué, la recherche de gains faciles, l'insertion précoce des enfants dans le monde du travail et l'insuffisance des revenus du chef de famille.

« Les enfants font l’objet d’une forte demande car ils constituent une main-d’œuvre bon marché, flexible et soumise voire gratuite », souligne-t-il.

Face à ces conséquences, Etienne Yao, a indiqué l’urgence d’agir ensemble face au phénomène.



ABP/IM/CG

Les enfants, esclaves et victimes de la production cotonnière dans l’Atacora

23-06-2021

Par: Moutarou IDRISSOU
La lutte contre le trafic des enfants, se heurte à des pratiques profondément ancrées...
Revue de presse

Le nombre de partis politiques enregistrés actuellement au Bénin, dévoilé

10-08-2021
Cotonou, 10 Août. 2021 (ABP) - Le dénombrement des partis politiques actuellement enregistrés au Bénin et l’évolution de l’affaire Alexandre Hountondji et Joseph Tamègnon contre la Criet, sont les sujets...
Agro-business
Opinion

Patrice Talon : Le triomphe par la vérité et le bilan (Par Joseph Vodounon Djodo)

29-11-2020

Par: Joseph VODOUNON DJODO
Si dans la civilisation universelle, la vérité est célébrée comme une vertu, il n’en demeure pas moins vrai que...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions