Des malades mentaux interceptés à Azovè et convoyés vers Bohicon pour le traitement

Société / Des malades mentaux interceptés à Azovè et convoyés vers Bohicon pour le traitement

20-08-2021 à 10:08:46

Azovè (Aplahoué), 20 Août 2021 (ABP) - L'activité dénommée "Prise en charge des malades mentaux errants dans les villes du Bénin", initiée par le Fonds d'Appui à la Solidarité Nationale (FASN), une structure sous tutelle ministère des affaires sociales et de la microfinance, s'est déroulée ce jeudi, à Azovè dans la commune d'Aplahoué, en présence du préfet Christophe Mègbédji, la police républicaine et le groupement des sapeurs pompiers, où plusieurs malades mentaux ont été interceptés et convoyés vers le centre psychiatrique de Bohicon pour des traitements.

Cette opération conduite de main de maître par le préfet du Couffo, a permis d'intercepter environ une quinzaine de malades mentaux, errants dans les rues à Azovè et d'un camp de prière de la même ville. L'autorité préfectorale a dit toute sa satisfaction pour cette initiative qui a pour vocation de guérir des malades mentaux qui peuvent être utiles pour la Nation. "Les malades mentaux ne sont pas des personnes à mettre de côté, parce que la Nation a besoin d'eux"? a déclaré Christophe Mègbédji. Il a ajouté qu'une fois rétablis, ces personnes malades, peuvent contribuer à la productivité permettant ainsi à l'Etat de gagner une plus value. Le préfet a souhaité que l'initiative se transforme en un projet pour la prise en charge totale des malades mentaux.

L'objectif visé par cette activité, selon Hermione Tossou, assistante sociale et point focal des malades mentaux au FASN, est de restaurer la dignité de ces malades mentaux errants. Ces derniers, a-t-elle précisé,  seront pris en charge sur une période de trois mois avant d'être réintégrés dans leurs familles respectives.

Mme Tossou, a expliqué que cette initiative pilotée par le ministère des affaires sociales et de la microfinance a fait son expérience en 2019 où 53 malades mentaux errants récupérés, ont été pris en charge et qui ont été stabilisés à plus de 70% et réintégrés dans leurs familles. Ce qui a nécessité l'élargissement par le gouvernement dans d'autres départements en 2020, de la prise en charge des malades mentaux a clarifié Hermione Tossou. Elle a renseigné qu'au cours de ces deux phases (phase expérimentale et d'extension), 123 malades mentaux ont été pris en charge, sur une période de trois mois et 86 ont été stabilisés et certains insérés sur le plan socioprofessionnel.

Saluant l'initiative, le commissaire principal de la police Séraphin Lossikindé, directeur départemental de la police républicaine du Couffo a invité les responsables du FASN à organiser à l'endroit de la jeunesse, des séances de sensibilisation sur les risques liés à la consommation des stupéfiants qui sont souvent des éléments à la base des troubles mentaux chez les jeunes.

La mission du FASN, rappelle-t-on, est de lutter contre l'extrême vulnérabilité et de promouvoir la réadaptation et l'inclusion sociale des personnes handicapées.


ABP/AM/CG

Les enfants, esclaves et victimes de la production cotonnière dans l’Atacora

23-06-2021

Par: Moutarou IDRISSOU
La lutte contre le trafic des enfants, se heurte à des pratiques profondément ancrées...
Revue de presse

Le nombre de partis politiques enregistrés actuellement au Bénin, dévoilé

10-08-2021
Cotonou, 10 Août. 2021 (ABP) - Le dénombrement des partis politiques actuellement enregistrés au Bénin et l’évolution de l’affaire Alexandre Hountondji et Joseph Tamègnon contre la Criet, sont les sujets...
Agro-business
Opinion

Patrice Talon : Le triomphe par la vérité et le bilan (Par Joseph Vodounon Djodo)

29-11-2020

Par: Joseph VODOUNON DJODO
Si dans la civilisation universelle, la vérité est célébrée comme une vertu, il n’en demeure pas moins vrai que...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions