Les « caïmans sacrés » de Sinendé menacés de disparition

Faune / Les « caïmans sacrés » de Sinendé menacés de disparition

04-02-2020 à 20:02:51

Sinendé, 04 Fév. (ABP) - Les réserves des caïmans sacrés de Sinendé, dans le département du Borgou sont  régulièrement saccagées par des braconniers, occasionnant l’extinction de ces animaux, "dieux de la fertilité" autrefois vénérés dans cette réserve, a constaté l’Agence Bénin Presse.

Ces caïmans sacrés de la commune de Sinendé disparaissent au fil des années, sans que les autorités communales ne prennent leur responsabilité, se désolent les riverains. Leurs prédateurs sont constitués des braconniers, l’ensablement des mares dans un mouvement de désacralisation des lieux sous l’influence des actions de l’homme, après la mort du prêtre de la divinité. L’autel divin de cette réserve animalière connue sous le nom de la « Terre des Bona Koné », pour sa capacité à rendre fertiles les femmes soumises à des rituels, est aujourd’hui transformé en dépotoir sauvage, à l’entrée de la ville de Sinendé.

M. Koto Kpéra Mama, instituteur à la retraite, dit avoir la nostalgie de cette période où les hommes et des dizaines de caïmans se côtoyaient sans heurts dans cette réserve sacrée de caïmans. « Aujourd’hui, il ne reste plus rien. Après la mort de Simè Koné, le prêtre de la divinité, et les caïmans ont disparu un à un, faute d’un nouveau prêtre »,  témoigne le sage. Juste quelques caïmans résistent encore aux affres de la nature et aux actions de l’homme dans un espace réduit, non viable, a-t-il ajouté.

Si la ville de Sinendé a totalement perdu tous ses caïmans sacrés, on en trouve cependant dans la commune, dans les villages de Sékèrè et à Yarra. Il s’agit des sites où on dénombre entre 200 à 300 caïmans sacrés, mais qui sont aussi enclins aux menaces, du fait  des actions de l’homme.

Face à la disparition de ces espèces, Ousmane Boukari, un naturaliste, a proposé la construction des digues pour réduire les effets de l’ensablement des mares, la mise en place d’un dispositif pour la sécurisation du cadre de vie de ces caïmans. Le maire de Sinendé, Fousséni Zakari Adamou, a confié que les derniers bastions des caïmans sacrés ont été identifiés par le conseil communal, avec le soutien des partenaires. « Le gouvernement, à travers le volet développement du tourisme de son Plan d’action, a pris en compte ces sites pour leur valorisation » a-t-il indiqué. Toujours dans le but de valoriser ce site, des actions étaient prévues dans le budget exercice 2019, mais les fonds n’avaient pas été affectés, a fait savoir l’autorité communale.




ABP/MK/BYS/ IA

Les enfants, esclaves et victimes de la production cotonnière dans l’Atacora

23-06-2021

Par: Moutarou IDRISSOU
La lutte contre le trafic des enfants, se heurte à des pratiques profondément ancrées...
Revue de presse

Le nombre de partis politiques enregistrés actuellement au Bénin, dévoilé

10-08-2021
Cotonou, 10 Août. 2021 (ABP) - Le dénombrement des partis politiques actuellement enregistrés au Bénin et l’évolution de l’affaire Alexandre Hountondji et Joseph Tamègnon contre la Criet, sont les sujets...
Agro-business
Opinion

Patrice Talon : Le triomphe par la vérité et le bilan (Par Joseph Vodounon Djodo)

29-11-2020

Par: Joseph VODOUNON DJODO
Si dans la civilisation universelle, la vérité est célébrée comme une vertu, il n’en demeure pas moins vrai que...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions