Roger Nassouhoindé condamné à huit ans de travaux forcés pour viol sur mineure

Roger Nassouhoindé condamné à huit ans de travaux forcés pour viol sur mineure

Par: Jean-Marie NAFONHUNDE
07-08-2018

Cotonou, 07 août 2018 (ABP)- La Cour d’assises de Cotonou a condamné, ce lundi, le sieur Roger Nassouhoindé, âgé de 25 ans au moment des faits, de nationalité béninoise, à huit ans de travaux forcés pour avoir commis le crime de viol sur la fille mineure A.L., âgée de 11 ans au moment des faits, dans le 18ème dossier inscrit au rôle provisoire de la session supplémentaire de 2018.

Il ressort des faits que, le vendredi 23 juillet 2010, la petite A.L. âgée de 11 ans vendait du « atassi » au quartier Womey lorsqu’elle a été appelée par Roger Nassouhoindé qui voulait acheter à manger. Roger Nassouhoindé a demandé que la nourriture lui soit servie dans le plat de la vendeuse, à charge pour cette dernière de venir le récupérer par la suite.

Arrivée sur les lieux au retour, A.L. a été tirée dans une pièce servant de chambre à coucher à Roger Nassouhoindé qui, aidé par son ami Eric Gandohoundé, réussit à déshabiller la victime pour lui imposer des rapports intimes avant l’arrivée de sa mère sur les lieux.

Le certificat médical produit au dossier fait état d’une vulve œdématiée et irritable et d’un écoulement de sang de la cavité utérine après rupture de l’hymen.

Inculpé de viol sur mineure, Roger Nassouhoindé a reconnu les faits tant à l’enquête préliminaire que devant le magistrat instructeur à l’interrogatoire de première comparution avant de se rétracter à l’interrogatoire au fond.

La Cour a décrété le huis clos pour les débats. Il ressort toutefois des sources concordantes que le Ministère public a requis dix ans de réclusion criminelle contre lui. Me Clarisse Hounzali, défendant l’accusé, a demandé l’acquittement au principal et a plaidé le doute, au subsidiaire.

Par ailleurs, il n’y a pas eu de constitution de partie civile. Toutefois, Me Claire-Lise Henri, commise pour défendre la partie civile, est arrivée et a suivi le procès jusqu’à sa fin sans pouvoir plaider à cause de l’absence de la partie civile.

La Cour a déclaré Roger Nassouhoindé, coupable du crime de viol sur mineure et l’a condamné à 8 ans de travaux forcés. L’accusé, en situation carcérale depuis le 28 juillet 2010 a déjà purgé sa peine. Il sera libéré dès ce soir ou demain, a laissé entendre Mme la présidente de la Cour, Mme Eliane Noutaïs Guézo. Les accesseurs étaient Zacharie Dah-Sèkpo et Serges Tchina. Seydou Boni Kpégounou a représenté le Ministère public. Me Louis Houngbo a tenu la plume.

ABP/JMN/JFH


Revue de presse

Régulation de la circulation à Cotonou, des étudiants béninois inventent des feux tricolores intelligents

18-01-2019
Cotonou, 18 Janv. 2019 (ABP) – Drame dans le monde du football et des médias au Ghana, invention technologique, électrification au Bénin, poursuite du procès Icc-services, éducation et quelques faits divers ont...
Agro-business
Opinion

Mon plaidoyer pour le retour aux valeurs morales

20-11-2017

Par: Marcel HOUNNOU
Certains comportements en cours dans notre société m'ont inspiré à publier ce message sous la forme d'un coup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions