Trois personnes condamnées aux travaux forcés à perpétuité pour association de malfaiteurs et vol à mains armées

Trois personnes condamnées aux travaux forcés à perpétuité pour association de malfaiteurs et vol à mains armées

Par: Jean-Marie NAFONHUNDE
09-08-2018

Cotonou, 09 août 2018 (ABP)- La Cour d’assises a condamné, ce mercredi, trois individus dont Mohamed Hamadou Halilou alias Amadou Mahama, aux travaux forcés à perpétuité pour crimes d’association de malfaiteurs et vol à mains armées dans le 20ème dossier inscrit au rôle provisoire de la session supplémentaire de l’année 2018.

Selon les faits, le lundi 28 octobre 2013 aux environs de 11 heures, les nommés Mohamed Hamadou Halilou alias Amadou Mahama et Souleymane Sawadogo, transportés sur deux motocyclettes par Kaba Maïmy alias Fofana Ahmed et un certain Abass qui se sont positionnés en retrait, ont fait irruption dans l’agence de transfert d’argent Western Union de Godomey, dans la commune d’Abomey-Calavi, munis d’un pistolet automatique, chacun.

Ils ont tenu en respect la caissière et ont réussi à soustraire des numéraires. Au moment de partir des lieux, une personne a tiré Mohamed Hamadou Halilou par la chemise. Ce dernier est tombé et a été abandonné par ses acolytes. Il a été interpellé et la publication de sa photo dans la presse le lendemain a drainé vers le commissariat central de Cotonou les victimes des braquages exécutés suivant le même mode opératoire les 10 avril, 26 juin, 28 août, 27 et 30 septembre 2013 à Cotonou, respectivement au préjudice des sociétés Travels and Tours, VAM Technologie, Animalis Group, Laptopshop et Schibathel. Les investigations ont permis plus tard d’arrêter Ahmed Fofana alias Naïmy Kaba, Mamadou Kondé, Dembelé Alou et Abdou Hamidou.

A la barre ce mercredi, les accusés ont reconnu les faits qui leur sont reprochés. Ils ont, pour la plupart, admis avoir opéré dans plusieurs endroits de Cotonou faisant usage de pistolets, précisant les couleurs noire et grise des armes. Ils ont reconnu avoir emporté des numéraires et ont précisé la part du butin qui est revenue à chacun. Pour preuve, Kaba Maïmy alias Fofana Ahmed a déclaré à la Cour avoir pris part au braquage du 28 octobre 2013 à Godomey. Il a cité Souleymane Sawadogo qui l’a appelé pour aller commettre ce braquage. Le chef de bande a été cité. Mamadou Kondé a, pour sa part, déclaré à la Cour que son rôle dans le braquage est de transporter ses acolytes.

Le Ministère public a relevé les éléments des infractions et démontré qu’ils sont constitués. Il a demandé à la Cour de retenir les accusés dans les liens de l’accusation d’association de malfaiteurs, de vol à mains armées et de complicité de vol à mains armées puis de les condamner, chacun, aux travaux forcés à perpétuité.

La défense de l’accusé Mamadou Kondé a plaidé l’acquittement pour association de malfaiteurs et a demandé à la Cour d’être clémente. Elle a aussi rappelé que son client bénéficie actuellement de la présomption d’innocence. Quant à la défense de Kaba Maïmy alias Fofana Ahmed, elle a dit que le Ministère public a été incapable de dire qui a fait quoi. Pour lui, son client ne reconnaît que le vol de Godomey, alors pourquoi le forcer à accepter là où il n’a pas opéré ? Il a plaidé la clémence, arguant de ce que ces jeunes méritent qu’on leur donne une chance.

La Cour est allée dans le sens du Ministère public en déclarant les accusés coupables et les condamnant, chacun, aux travaux forcés à perpétuité. Ils étaient, tous les trois, en situation carcérale depuis le 04 novembre 2013.

Marius Hountondji s’étant constitué partie civile, la Cour a renvoyé le procès civil à une session ultérieure en vue d’une bonne administration judiciaire.

Soulignons que deux des accusés, à savoir, Amadou Mohama et Ahmed Fofana comparaîtront demain dans le 21ème dossier inscrit à ce même rôle de la Cour d’assises.

Le président de la Cour est Ramanou Aboudou Ali. Les assesseurs sont Martial Boko et Jean da Silva. Christian Atayi a représenté le Ministère public. Me Edouard Zavonon a tenu la plume.

ABP/JMN/JFH


Le séchage des produits alimentaires au bord des voies : un véritable danger pour la santé humaine

25-06-2019

Par: Boni N'yô SINASSON
Djougou, 05 Juin. 2019 (ABP)-Le séchage des produits alimentaires au bord des voies devient une...
Revue de presse

Le gouvernement projette une croissance économique de l’ordre de 9,2% en 2022

13-09-2019
 Cotonou,  13 Sept 2019. (ABP) – Plusieurs sujets liés à l’économie, l’éducation, l’énergie, l’environnement, la gestion des deniers publique et à  la politique ont...
Agro-business
Opinion

Révision de la Constitution: En attendant la légitimité, la preuve du courage de Talon

31-07-2017

Par: Joseph Vodounon Djodo
Comme toutes réformes politiques  importantes, celle de la révision de la constitution du 11 décembre 1990 suscite beaucoup de...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions