Zou/Droits: Des tradi-Praticiens et pratiquants de la religion endogène s'informent sur le code pénal à Abomey

Droit de l'homme / Zou/Droits: Des tradi-Praticiens et pratiquants de la religion endogène s'informent sur le code pénal à Abomey

26-12-2020 à 18:12:07

Abomey, 28 déc. (ABP)-  Sous le parrainage du maire d'Abomey Antoine Djédou, le Syndicat National de Défense des Intérêts de tradi-Praticiens et Culte du Bénin (Syndi-Tpc) a organisé à l'inttention des acteurs des religions endogènes et culte, un atelier de formation sur le code pénal, ce samedi à la mairie d'Abomey.

Selon le président du Syndicat National de Défense des Intérêts de tradi-Praticiens et Culte du Bénin (Syndi-Tpc), Dah Sogbè Kpodjomin, cette formation qui vient compléter celle organisée en novembre dernier à Bohicon, vise à former les différents acteurs intervenants dans les religions endogènes et cultes et les tradi-praticiens sur le code pénal. Il s'agit d'informer  ces acteurs sur certaines infractions engendrées par leurs pratiques.

" J'ai décidé de solliciter les juges afin qu'ils aident les tradi-Praticiens à connaître la nouvelle loi pénale que beaucoup d'entre eux ignorent et qui finissent par les conduire en prison", a indiqué Dah Sogbè Kpodjomin.

Suite à cette formation, "nous sommes convaincus que les tradi-praticiens, ne doivent plus piétiner le code et les lois pour se retrouver derrière les barreaux", espère le président de Syndi-Tpc du Bénin.

Pour le juge Kalifa Djima, procureur de la République près le tribunal de deuxième classe d'Abomey, personne n'est censée ignorer  la loi et c'est le moment le plus important pour eux de mieux comprendre ce que c'est que la sorcellerie, la magie et le charlatanisme. 

Au cours de cette formation, nous allons mettre l'accent  sur la pratique du charlatanisme au regard de la nouvelle loi portant code pénal, a - t - il précisé.

Citant les dispositions de l'article 458 qui stipule clairement que "Quiconque se serait livré aux pratiques de charlatanisme, magie ou de la sorcellerie peut enfreindre à la loi lorsqu'il y a atteinte à l'ordre public et atteinte aux personnes et à leurs biens",  le procureur a rappelé que c'est une réclusion criminelle de 10 à 20 ans de prison qui s'en suit.

Il a par ailleurs invité les uns et les autres à se conformer à la nouvelle disposition du code pénal afin d'éviter de tomber sous le coup de la loi.

L'escroquerie et l'aspect nuisible à la santé lié aux pratiques de charlatanisme ont été aussi abordés lors de la formation.


ABP/EG/JVD

Les enfants, esclaves et victimes de la production cotonnière dans l’Atacora

23-06-2021

Par: Moutarou IDRISSOU
La lutte contre le trafic des enfants, se heurte à des pratiques profondément ancrées...
Revue de presse

Le nombre de partis politiques enregistrés actuellement au Bénin, dévoilé

10-08-2021
Cotonou, 10 Août. 2021 (ABP) - Le dénombrement des partis politiques actuellement enregistrés au Bénin et l’évolution de l’affaire Alexandre Hountondji et Joseph Tamègnon contre la Criet, sont les sujets...
Agro-business
Opinion

Patrice Talon : Le triomphe par la vérité et le bilan (Par Joseph Vodounon Djodo)

29-11-2020

Par: Joseph VODOUNON DJODO
Si dans la civilisation universelle, la vérité est célébrée comme une vertu, il n’en demeure pas moins vrai que...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions