La vente au kilogramme des produits agricoles dans les marchés du Mono : Une solution au problème de compétitivité dans les marchés de la CEDEAO et de l'UEMOA

Economie / La vente au kilogramme des produits agricoles dans les marchés du Mono : Une solution au problème de compétitivité dans les marchés de la CEDEAO et de l'UEMOA

03-11-2021 à 09:11:12

Grand-Popo, 03 Nov. 2021 (ABP)-  La direction départementale de l’industrie et du commerce des départements du Mono et du Couffo, a organisé mardi à Grand-Popo, un atelier de restitution des résultats de l’enquête économique sur les instruments de mesure utilisés dans la commercialisation des produits agricoles dans le Mono, enquête à l’issue de laquelle il ressort une disparité des instruments de mesure d’un marché à un autre.

Pour le DDIC, Bernard Ehoun, les nombreuses descentes de contrôles et de sensibilisations dans les marchés, ont permis à sa direction de constater, que plusieurs instruments de mesure sont utilisés dans la commercialisation des produits agricoles au mépris des règles internationales et avec des conséquences inévitables pour le producteur, le consommateur et l’économie nationale. Selon les résultats de l’enquête, en dehors du Otoka et tohoungolo connu par la plupart des usagers des marchés du département du Mono, il existe d’autres instruments de mesure comme le ‘’petit panier, évigban et quart’’. Ainsi, pendant que la mesure du contenu d’otoka au kilogramme équivaut à 1 kg 85, celles du petit panier, évigban et quart donnent respectivement 6kg 75 ; 5kg 4 et 6kg 25.

Cette pléthore d’instruments de mesure, fait savoir le DDIC, « n’est pas de nature à rassurer le consommateur ». De plus, précise-t-il, « elle ne favorise pas l’appréciation exacte des quantités des divers produits agricoles vendues sur nos marchés ou de leurs prix au kilogramme lors du suivi des prix de vente des produits de grande consommation ». Cette situation, a renchéri Bernard Ehoun, « ne rend pas compétitifs les marchés de nos localités, qui pourraient être délaissées au profit de ceux d’autres pays où la vente au kilogramme est instituée ». L’un des objectifs de l’enquête de terrain, a précisé le directeur départemental du commerce, est de plaider pour l’adoption des instruments de mesure normés ou pour l’instauration de la vente au kilogramme des produits agricoles dans les marchés des communes du Mono.

Soutenant que le problème de commercialisation de coton ne se pose pratiquement plus, le préfet Bienvenu D. Milohin, a fait remarquer, qu’il est malheureusement courant de constater que la vente des produits agricoles demeure un sujet à diverses insuffisances entre autres la problématique des mesures. Pour lui, il urge de travailler à uniformiser les instruments de mesure et de commercialisation afin, souligne-t-il, «  de rendre compétitives nos productions et de permettre les échanges autour de nous sur les autres marchés régionaux ».  A en croire le préfet Milohin, les marchés situés sur le territoire du département du Mono ont des difficultés pour faire appliquer la mesure au kilogramme. Ce qui, indique-t-il, « crée des réticences envers les acheteurs et la bonne foi des commerçants étant mise en cause ». Cet état de chose, a-t-il poursuivi, « compromet les efforts des structures compétentes de l’Etat à comparer les données sur les quantités de certains produits agricoles sortis des fermes de nos valeureux agriculteurs avec les quantités réellement commercialisées ». L’utilisation d’instruments de mesure disparate a-t-il ajouté, « peut décourager certains acheteurs à fréquenter nos marchés ne maîtrisant pas bien notre système de mesurage et craignant bien souvent êtres détournés ». Pour rendre donc compétitifs nos marchés dans le double espace de la CEDEAO et de l’UEMOA,  conclut-il, « seule la vente au kilogramme est la règle la plus universellement acceptée ».     



ABP/CBA/CG

Les enfants, esclaves et victimes de la production cotonnière dans l’Atacora

23-06-2021

Par: Moutarou IDRISSOU
La lutte contre le trafic des enfants, se heurte à des pratiques profondément ancrées...
Revue de presse

Le nombre de partis politiques enregistrés actuellement au Bénin, dévoilé

10-08-2021
Cotonou, 10 Août. 2021 (ABP) - Le dénombrement des partis politiques actuellement enregistrés au Bénin et l’évolution de l’affaire Alexandre Hountondji et Joseph Tamègnon contre la Criet, sont les sujets...
Agro-business
Opinion

Patrice Talon : Le triomphe par la vérité et le bilan (Par Joseph Vodounon Djodo)

29-11-2020

Par: Joseph VODOUNON DJODO
Si dans la civilisation universelle, la vérité est célébrée comme une vertu, il n’en demeure pas moins vrai que...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions