Un colloque sur le Fâ à Savalou

Culture / Un colloque sur le Fâ à Savalou

12-08-2021 à 10:08:58

Savalou, 12 Août (ABP) - Sur initiative de l'acteur culturel, Candide Ernest Gbèsso, le professeur David Koffi Aza, a animé une conférence sur " le Fâ, des origines à nos jours : son évolution et son utilité", ce mercredi à la salle de réunion de l'arrondissement de Savalou - Aga, au profit des prêtres de Fâ, de dignitaires et acteurs culturels du département des Collines, en présence du prince A. Sèwanou Dèdonougbo Ganfon, désigné pour succéder au défunt roi de Savalou au trône des Gbaguidi.

Le professeur a indiqué que " le Fâ serait introduit dans l'ex République du Dahomey par des spécialistes venus d'Oyo, au royaume d'Abomey suite à une succession d'événements malheureux aux origines douteuses et inquiétantes".

David Koffi Aza, a ajouté que "le Fâ est une pratique très ancienne, utilisée en Egypte". C'est la base du savoir parce que c'est une science, a clarifié le spécialiste.

Le chercheur a insisté sur le fait que "les Africains initiés ou exerçant dans le domaine du Fâ doivent en faire une promotion plus accrue, parce que c'est une immense source de richesse fortement exploitée sous d'autres cieux, mais malheureusement souvent jetée aux oubliettes chez nous". Il a tenu à étayer ses propos par des exemples puisés de ses nombreux voyages et recherches.

Pour David Koffi Aza, " alors que pendant près de 400 ans le choix du Pape s'est fait sur la base du Fâ, qu'à Salvador de Bahia, des religions endogènes du Bénin, exportées, rapportent d'immenses devises, et que la soif de savoir chez les touristes n'est pas satisfaite pour manque de travail et de culture de fonctionnement en association, certains prêtres du Fâ, végètent dans la suffisance pendant que le besoin de formation et de recyclage est flagrant et que des étrangers qui maîtrisent, prennent le pas sur les locaux avec une meilleure connaissance du Fâ et de ses allégories", a regretté le chercheur.

David Koffi Aza préconise d'éviter que nos enfants soient initiés à autre chose que le Fâ, un gage de développement du tourisme béninois, "gage de rentabilité touristique", affirme - t - il.

Augustin Zinsou Gbaguidi, du Réseau Vainqueur de marketing social qui a accepté financer la tenue du colloque, a justifié son adhésion, bien qu'étant chrétien, par le fait que, "le Fâ est l'une des rares curiosités que nous pouvons vendre aux étrangers".

Le Dr Roch Houngnihin, enseignant au département de socio - anthropologie de l'université de Calavi a pour sa part  "promis œuvrer pour que ce colloque n'accouche pas d'une souris".


ABP/EG/CG

Les enfants, esclaves et victimes de la production cotonnière dans l’Atacora

23-06-2021

Par: Moutarou IDRISSOU
La lutte contre le trafic des enfants, se heurte à des pratiques profondément ancrées...
Revue de presse

Le nombre de partis politiques enregistrés actuellement au Bénin, dévoilé

10-08-2021
Cotonou, 10 Août. 2021 (ABP) - Le dénombrement des partis politiques actuellement enregistrés au Bénin et l’évolution de l’affaire Alexandre Hountondji et Joseph Tamègnon contre la Criet, sont les sujets...
Agro-business
Opinion

Patrice Talon : Le triomphe par la vérité et le bilan (Par Joseph Vodounon Djodo)

29-11-2020

Par: Joseph VODOUNON DJODO
Si dans la civilisation universelle, la vérité est célébrée comme une vertu, il n’en demeure pas moins vrai que...
Publicité

Voyages
Navires

Create Account



Chers internautes et fidèles partenaires,
En raison de la migration en cours vers une plate-forme entièrement rénovée et plus moderne, des perturbations s’observent actuellement sur le site web de l’Agence Bénin Presse (ABP).
La Direction Générale vous présente ses sincères excuses pour les désagréments subis et vous rassure que des dispositions idoines sont prises afin que la situation se rétablisse dans les heures à venir.
Agence Bénin Presse, Leader de l’information des régions